Notre histoire

Justin & EmilyMagali et Christian ont repris la ferme en janvier 2022. Cette page sera bientôt modifiée...

Évadés de la ville, Emily et Justin ont quitté Londres en 2005 à la recherche d’un mode de vie plus durable. Leur rêve initial de l’autosuffisance a vite cédé à un désir de gagner leur vie grâce à la terre à Las Laous comme les générations avant eux.

Ce doit être du gâteau non ? Des pentes raides, des forêts denses, des pâturages envahis, une sorte de verdure particulière et les neiges abondantes d’hiver ont fait de cette aventure un véritable défi, mais il n’y a aucun doute nous nous amusons et trouvons le travail vraiment gratifiant. C’est le voyage qui compte n’est-ce pas ?

La Famille Woodroffe

Justin a préparé sa vie d’éleveur de porcs en dirigeant les bars dans le centre de Londres et Emily en trimant dans une salle de ventes connue. Nous avons fait pousser des tomates (une fois) dans notre jardin en université. Totalement convaincu que ‘ça va venir naturellement’, nous nous sommes lancés dans un voyage à travers les Pyrénées à la recherche de l'endroit rêvé.

Une carte dessinée au dos d’une enveloppe nous a amenés à Las Laous en septembre 2004. C’était la première propriété que nous avons vue et le jour même nous avons fait une offre sur le prix demandé qui était plutôt vague.

Un peu plus d’un an après, nous nous y sommes installés en se disant ‘Qu’importe ce qui se passe, on va tenir le coup pendant deux ans’. Dans les propos sages et maintes fois résonants d’un cher ami : ‘Deux ans, mon cul !’

Notre première nuit se déroulait dans une maison pleine de merde de chat, en essayant sans succès de brûler un tronc de chêne humide pour se chauffer, tout en criant silencieusement à nous-mêmes : ‘Mon dieu, qu’est-ce qu’on a fait ?’

Ce n’est pas venu naturellement, mais avec l’aide et les connaissances des fermiers alentours, nous sommes parvenus à maîtriser les besoins et le caractère unique de notre terre. Notre sang, notre sueur et un véritable entêtement ont crées la ferme qui vit et respire aujourd’hui, prospère dans toutes ses différentes productions.

Cela fait presque dix ans que nous avons fait acte de foi en venant dans les Pyrénées, et l’arrivée de nos filles, Thea et Myla, a engendré toute une nouvelle série de défis. Et là, nous nous sommes rendu compte que l’élevage d’animaux était la partie la plus simple !

Emily s’est installée comme jeune agricultrice en avril 2011, et avec ce statut est venu un investissement important dans la ferme. Mais à mesure que Las Laous grandissait, les difficultés augmentaient à cause du caractère accidenté du terrain. Ainsi en septembre 2014, nous avons décidé de développer l’entreprise en achetant la Ferme de Liers non loin de là. Cette ferme est plus haute et isolée que Las Laous, mais la situation est magnifique (à couper le souffle) et elle nous offre la place dont les animaux ont besoin en accord avec le système d'élevage extensif extérieur que nous nous engageons à tenir.

L’infrastructure de la ferme de Liers permet de garder notre troupeau dont la taille a augmenté, à l’intérieur et au chaud pendant le pire de l’hiver. Elle est dotée aussi d’une salle de découpe du plus haut de gamme.

En novembre 2012, nous avons obtenu un emplacement dans le célèbre marché de Saint Girons. Nous adorons le contact direct et les retours des adorables clients (qui ont tous un goût excellent en produits porcins). Leurs réactions rendent le travail encore plus satisfaisant.